Aspiration

WATTOHM est le spécialiste des dispositifs d’aspiration sur mesure. Nous concevons et réalisons des centaines de dispositifs différents, bras d’aspiration gamme industriel et laboratoire, dosserets aspirants, tables aspirantes, anneau de Pouyès, capteurs en U, hotte verticale ou flux laminaire….

Ces dispositifs sont fabriqués en acier noir, finition galvanisée ou peinte, en IONX 304L ou 316L et en différents plastiques PE, PPEl, PDPS…

La forme et la conception des dispositifs d’aspiration sont les réflexions de base de nos installations d’aspiration. Ces éléments nous permettent de déterminer le débit mis en jeu, à partir des vitesses de captage préconisées par l’INRS ou l’ASN… très souvent 0,5 m/s, et jusqu’à 3 m/s dans les surfaces ouvertes… Ils intègrent l’ergonomie aux postes de travail pour autoriser le bon geste de l’opérateur, limiter le niveau sonore, faciliter les opérations de nettoyage…

Nous définissions ensuite les vitesses de transport dans les tuyauteries entre 5 m/s (ventilation simple), 20 m/s (dépoussiérage) ou 30 m/s (transfert pneumatique)

Filtration

Wattohm, conçoit et intègre des solutions de filtration des gaz, odeurs et vapeurs par adsorption physique et chimisorption. A partir de vos données, Wattohm adapte sa solution :

  • Le processus physique d’adsorption permet de récupérer les molécules indésirables dispersées dans un solvant. L’utilisation du charbon actif est préconisée pour séparer les gaz nocifs et éliminer les odeurs incommodantes. En effet, la structure poreuse du charbon actif est adaptée car elle assure un taux de séparation élevé tout en préservant la longévité du filtre. L’adsorption est une technologie réversible, le charbon actif pouvant être réactivé par un processus de désorption. Certains facteurs influent l’efficacité et la durée de vie des charbons actifs, comme : le temps d’utilisation, la vitesse de passage et le temps d’échange, composition des gaz, concentration des gaz, structure moléculaire, température et humidité…
  • La chimisorption induit un contact direct entre adsorbant (charbon actif traité) et adsorbat (molécule à traiter). Ainsi, le processus résulte d’une réaction chimique entre les molécules d’adsorbat et la surface d’adsorbant. C’est pourquoi le pouvoir adsorbant est plus important dans le cas de l’adsorption physique. La chimisorption provoque une réaction chimique des éléments, sa capacité de réactivation est moins importante. L’élément régulièrement utilisé pour la chimisorption est le permanganate de potassium, excellent oxydant, utilisé pour le sulfure d’hydrogène et l’oxyde d’azote.

Dépoussiérage

Certains process génèrent tellement de poussières de manière continue qu’une filtration dite statique ne suffit pas. Les médias se colmatent et l’aspiration devient rapidement inefficace. Les dépoussiéreurs permettent de pallier à cette problématique en assurant un nettoyage en continu des médias filtrants, à contre courant par ventilateur, à l’aide d’air comprimé ou d’azote pour les ambiances ATEX, soit en utilisant de l’eau pour piéger les particules.

WATTOHM conçoit et intègre des solutions de dépoussiérage simples et plus complexes, avec tenue à la Dépression pour Nettoyage Centralisé ou Transport Pneumatique, Bag-In Bag-Out, confinement OEB3 ou OEB4, ATEX ST1, ST2 ou ST3, antidéflagrant jusqu’à 1 bar, protection à l’explosion par inertage…

La conception de nos appareils de filtration peut être réalisée soit en acier noir, avec une finition peinte ou galvanisée, soit en aciers inoxydables; avec variantes haute température, gaz chauds, calorifuge et traçage thermique…

Le choix du type de média, poches, manches, cartouches ou cassettes rigides permet d’assurer un taux de rejet atmosphérique conforme à la règlementation en vigueur (40 mg/m3, 10 mg/m3, 1 mg/m3 ou moins avec filtres finisseurs.

L’expérience WATTOHM est importante dans le choix des composants périphériques du dépoussiéreur : écluse rotative, vis sans fin, clapet pendulaire manuel ou motorisé, réception des poussières, surveillance prédictive, filtration de l’eau …

Nos conceptions tiennent compte des besoins des services maintenances : accès rapides aux médias filtrants, trappes de visites, moyens d’accès, contrôle continu…

Extraction

Lorsque la source de pollution est plus diffuse et qu’un captage à la source n’est pas possible, WATTOHM propose des solutions de ventilation générale ou ventilation par dilution. Ce type de ventilation permet de diluer les concentrations de polluants dans les ateliers ou les lieux de travail, sans empêcher leur émission.

Ce procédé permet d’apporter de l’air neuf, filtré et conditionné dans les lieux de travail en participant à l’assainissement de l’air dans les milieux industriels. Cette solution est envisageable lorsque les polluants sont peu toxiques et émis en petite quantité pendant des durées limitées.

L’approche pour la détermination des débits d’air est par Renouvèlement horaire, en fonction de type, de la concentration de polluant émise et celle souhaitée ou admise

WATTOHM détermine les ventilateurs hélicoïdes et centrifuges pour répondre au couple débit / pression de chaque installation. Nous tenons également compte des contraintes propres à chaque site : encombrement, phénomène de vibration, niveau acoustiques requis aux postes de travail et en limite de propriété, consommation d’énergie…

Le rejet de l’air traité doit également respecter les règles en vigueur : hauteur par rapport au point le plus haut du bâtiment, loin des sources d’entrées d’air, avec des vitesses d’air maitrisées, niveau sonore engendré… WATTOHM s’inscrit dans cette démarche réglementaire

Compensation

« Rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme » – Antoine Lavoisier

Que ce soit pour une installation de ventilation spécifique à la source ou pour une installation de ventilation générale, il est indispensable de compenser l’air extrait par un apport d’air neuf. – Lien vers Document INRS – ED 86 – La compensation contrôlée d’une installation de ventilation.

En effet, l’équilibre aéraulique d’un bâtiment est un vecteur important de la garantie d’efficacité des systèmes d’extraction. De plus, les entrées d’air non maitrisées peuvent générer des flux d’air parasites dans les lieux de travail, venant perturber les dispositifs d’extraction à faible vitesse (0.5 m/s)

WATTOHM propose des systèmes de compensation permettant de récupérer une partie des calories extraites, et tenant compte des dispositifs d’aspiration. Nous installations des systèmes de diffusion à  basse ou haute vitesse, par déplacement, à induction, des procédés de destratification, … pour tenir compte du confort des opérateurs : vitesse d’air, température, humidité..

La simulation numérique 3D nous permet de visualiser et d’anticiper les flux d’air dans les bâtiments industriels.

Nos conceptions tiennent compte des besoins des services maintenances : accès rapides aux médias filtrants, trappes de visites, moyens d’accès, contrôle continu…